>> Télécharger mon modèle de suivi d’objectifs

On y est, on l’a toutes attendue, 2021 est enfin là ! voilà voilà… On est d’accord, c’est pas le fait de changer de numéro qui va révolutionner nos vies. Non, vous le savez, sur le Podcast du Marketing nous on pense action. Ce qui va faire évoluer les choses pour votre business, et bien évidemment c’est le travail que vous allez produire, les stratégies que vous allez mettre en place.

Et avant de choisir votre stratégie, et bien il faut déjà que vous définissiez votre objectif. Avant de choisir la route on commence par choisir la destination. Et la destination, c’est bien l’objectif, ou les objectifs que vous vous fixez. On est tout début janvier, c’est le bon moment pour le faire.

Alors quand on est indépendant, ou quand on a une petite équipe on a souvent tendance à zapper cette étape. On se dit que bon, on les connaît nos objectifs : cette année on veut faire un meilleur chiffre que l’an dernier. Voilà, débrouillez-vous avez ça.

Non franchement c’est trop important pour passer son tour. Fixer des objectifs, c’est primordial, que vous travailliez seule ou avec une équipe, c’est primordial. Et en plus de ça, ça ne prend pas nécessairement un temps fou. Il faut juste se poser, et le faire.

Je vous propose qu’on consacre cet épisode à se mettre en condition pour poser nos objectifs sur la période à venir.

Moi mon objectif principal c’est de concrétiser un projet auquel je pense depuis un bon moment, c’est lancer ma formation en ligne. Alors, c’est pour bientôt, je vous en reparlerai, si tout se passe bien elle devrait voir le jour dans les prochaines semaines, tout début Février.

Mais pour concrétiser ce projet, il a fallu que je me fixe des objectifs en amont et que je les séquence dans le temps.

Alors je vous propose aujourd’hui qu’on regarde comment faire pour fixer vos objectifs pour l’année à venir. Et en bonus, pour vous simplifier la vie, je vous proposerai ma trame de suivi d’objectifs. C’est un fichier excel tout bête qui va vous permettre de suivre vos résultats tout au long de l’année et focaliser votre énergie au bon endroit pour avancer.

Je prends quand même une minute pour remercier toutes les personnes qui m’ont laissé un avis 5 étoiles, même pendant les vacances, ça fait vraiment plaisir. Alors si vous ne l’avez pas déjà fait et que vous avez envie de me soutenir, c’est très simple, il suffit d’aller sur iTunes depuis un mac, un pc ou même un téléphone android, je vous mettrai le lien sur les notes de l’épisode comme d’habitude. Et puis si vraiment vous êtes allergique à iTunes, vous pouvez me laisser votre avis directement sur lepodcastdumarketing.com/avis.

Et cette semaine, je voudrais tout particulièrement remercier Leonor Bonnafous qui écoute depuis la Belgique et qui écrit

Un tout grand merci

Clair, précis, organisé, synthétique.. Les podcasts d’Estelle sont d’une qualité irréprochable ! Un tout grand merci de nous faire partager tes conseils issus de tes expériences et rencontres.

Merci beaucoup Eleonor, ça me fait vraiment très plaisir de savoir que mon podcast permet de vous simplifier la vie et de clarifier des concepts marketing qui ne sont pas toujours évidents à appréhender. Je suis de celles qui pense que le marketing n’a rien de compliqué si on prend une chose à la fois, calmement.

Allez, je vous propose qu’on avance sur notre sujet du jour : nous fixer des objectifs pour 2021.

On fait le bilan

La toute première chose à faire avant de vous lancer, c’est de faire le bilan de l’année passée. Alors je sais bien qu’en l’occurrence l’année 2020 a été évidemment particulière, mais si vous voulez mon avis ça ne doit pas nous empêcher de regarder les choses avec objectivité. Et pour être parfaitement honnête avec vous, je pense que c’est justement de ce genre de période, compliquée, incertaine, en tous cas différente qu’on trouve de nouvelles stratégies, de nouvelles façons de travailler qui peuvent être extrêmement intéressantes à conserver à l’avenir. Donc toute première chose, on regarde ce qu’il s’est passé sur notre activité en 2020.

Idéalement vous aviez posé des objectifs l’an dernier. Dans ce cas vous pouvez revenir dessus. Si ce n’est pas le cas, si vous n’aviez pas fait cet exercice, vous pouvez tout de même vous poser honnêtement la question de : qu’est-ce que je j’avais l’intention de faire, quels résultats est-ce que je voulais obtenir. Ca vous donnera un point de départ.

Partant de là, évidemment, la question à vous poser c’est : les avez-vous atteints, non atteints ou dépassés ?

Si vous les avez atteints – bravo, je vous envoie une petite tape virtuelle sur l’épaule. Et maintenant et bien il faut que vous identifiiez parmi tout ce que vous avez mis en place cette année, quelles sont d’après vous les actions concrètes qui ont fait la différence. L’idée ici c’est de garder ses bonnes pratiques, de mettre en place un système pour que votre réussite ne soit pas un one shot mais que vous puissiez vous appuyer dessus dans le futur.

Si à l’inverse vous n’avez pas atteint vos objectifs, évidemment la question à vous poser c’est « qu’est-ce qui vous a freiné », « qu’est-ce qui a bloqué votre croissance ? » et bien sûr « que feriez-vous autrement avec le recul ». Alors bien sûr on ne reviendra pas en arrière, mais c’est intéressant de brainstormer quand même sur ce qu’on aurait pu faire différemment parce que ça nous entraîne à penser différemment, à trouver d’autres options. Et qu’on ait ou pas l’occasion de les mettre en place dans le futur finalement c’est pas le plus important, ce qui compte c’est d’être capable de faire cette gymnastique intellectuelle qui nous aide à trouver des ressources quand les choses ne se présentent pas comme on voudrait.

3ème cas de figure, le plus sympa, vous avez dépassés vos objectifs. Alors c’est le plus sympa en soi, parce que bien sûr vous êtes contente a priori, mais moi dans ce cas-là je me demanderais si j’ai été assez ambitieuse. Est-ce que j’ai été objective avec mes  capacités, est-ce que je n’ai pas tendance à me sous-estimer, voire à le faire un peu exprès histoire de ne pas être déçue par mes résultats. C’est humain hein, clairement je pense que j’ai tendance à le faire. Je n’aime pas avoir des mauvaises notes donc je vais naturellement avoir tendance à la jouer safe. Mais ce n’est pas se rendre service à mon avis que de faire ça parce que ça ne nous permet pas d’aller chercher l’énergie de la croissance. Ca nous laisse dans une certaine zone de confort, qui est bien sûr agréable en soi, mais sur le long terme c’est le déclin assuré. Désolée de vous le dire si vous aimez le confort, mais l’entrepreneuriat c’est l’art de sortir de sa zone de confort justement…

En tous cas, quels que soient vos résultats par rapport à vos objectifs de l’an dernier, que vous les ayez atteints, que vous les ayez manqués ou surpassés il y a toujours de quoi apprendre. Et ce sont ces éléments qu’il faudra intégrer à vos objectifs et votre stratégie de l’année à venir.

Pourquoi fixer des objectifs

Donc, on va se fixer des objectifs pour l’année à venir. Bon mais vous allez peut-être me dire, mais pourquoi donc est-ce qu’il faudrait se fixer des objectifs ? Surtout si on est une petite structure, on n’a peut être pas besoin de suivre un cadre stricte comme dans une multinationale. Alors évidemment, une structure à taille humaine ne fonctionne pas comme une multinationale (et entre nous c’est tant mieux). On ne fixera peut-être pas ces objectifs exactement pour les même raisons ou en tout cas, ils n’auront pas exactement la même utilité, mais ils ont une utilité certaine. Et à vrai dire, peut être même plus que dans un grand groupe.

Première utilité des objectifs : savoir où l’on va. Ca semble un peu évident, avoir un objectif et bien ça pointe du doigt l’endroit où on veut aller, donc ça évite de partir dans tous les sens. Une fois qu’on a la destination on peu choisir le chemin. Et ça, savoir où l’on va et bien ça apporte une certaine sérénité en soi. Ca ne règle évidemment pas tous les problèmes, ça ne vous donne pas la solution miracle pour réussir mais ça donne le cap et en soi c’est déjà rassurant. Je ne sais pas vous mais moi, dès que je peux apporter de la sérénité dans ma vie, je prends.

Deuxième utilité, avoir des objectifs clairement définis, ça permet de se voir avancer. Vous avez un point de repère, donc à mesure que vous travaillez vos projets vous vous voyez avancer. Et ça évidemment c’est très bon pour le moral. On le sait, nos projets peuvent être longs à mettre en place et les résultats peuvent se faire attendre encore plus longtemps. Ca peut parfois être frustrant, voire un peu décourageant. Dans ces cas-là, c’est super important de voir que ce qu’on fait a un impact sur notre projet, de voir qu’on ne travaille pas pour rien, et que même si c’est long on avance et son se rapproche petit à petit du résultat.

Autre utilité, savoir où l’on va ça permet de très vite se rendre compte qu’on a dévié de chemin. Il y a tellement de choses que l’on peut faire, surtout en marketing digital, il y a plein de choses qu’on peut mettre en place. Mais à un moment donné il faut être réaliste, on ne peut pas tout faire. Il faut choisir quelques actions à mettre en place et s’y tenir, pour pouvoir les faire correctement. Le problème c’est que quand on est entrepreneur, on aime tester de nouvelles choses, on est curieuse, on a envie d’essayer. C’est souvent un peu pour ça qu’on a choisi ce statut, on a envie de faire bien ce qu’on veut. Oui mais, encore une fois pour bien faire les choses, on ne peut pas tout faire, il faut choisir. Quand on a choisi son objectif, on voit clairement le chemin pour y arriver. Et du coup, ça nous permet de très vite se rendre compte qu’on est en train de dévier de chemin et de partir sur les côtés. Ca ne veut pas dire que c’est une mauvaise idée, ça veut juste dire que ce n’est pas le bon chemin pour atteindre l’objectif qu’on s’est fixé. Donc si on veut avoir des résultats, et bien il va falloir se réorienter rapidement vers notre but. Et ça ça peut vous faire gagner un temps fou. Juste le fait d’avoir fixé un objectif va vous permettre de prendre conscience des actions que vous mettez en place et de leur pertinence à générer les résultats que vous attendez.

Donc pour moi, pas de doute à avoir, il faut impérativement se fixer des objectifs pour être efficace et maximiser ses résultats.

Atteindre ses objectifs

Bon mais se fixer des objectifs malheureusement ça ne suffit pas nécessairement pour les atteindre. Evidemment ça serait trop beau. Pas besoin évidemment de vous dire qu’il va falloir un peu bosser, a priori vous êtes au courant. En revanche, vous pouvez assez facilement vous donner un petit coup de pouce. Ca ne fera pas le travail à votre place mais ça peut vous apporter ce petit plus qui fait la différence. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a rien de plus simple à faire.

Il suffit d’écrire.

Ben oui, il est prouvé que les objectifs écris ont plus de chance d’être réalisés. Ca paraît un peu fou comme ça mais c’est vrai. Le fait d’écrire votre objectif le rend tangible, il est plus présent à votre esprit, il y a même une certaine forme d’engagement de votre part. Bref, on est dans le concret. S’il est écrit, il est réel.

Donc il faut écrire vos objectifs et bien sûr conserver le document, savoir où il est et revenir dessus régulièrement. Perso j’ai un fichier excel sur lequel j’ai chiffré chacun de mes objectifs mois par mois sur l’année. Pour une fois c’est une pratique que je tire directement de mes années de salariés de grosse boîte. Qui dit grosse boîte dit objectifs chiffrés, et comptes à rendre régulièrement. Je m’astreint à la même démarche tous les mois seule avec moi-même. Alors évidemment, je n’ai pas le stress de la présentation devant big boss, mais ça m’oblige d’une part à regarder mes résultats de façon objective, et d’autre part à me questionner sur pourquoi les choses marchent quand ça marche, et pourquoi elles ne marchent pas quand ça ne marche pas. Et ça c’est le meilleur moyen d’identifier ses bonnes pratiques et de corriger ses erreurs.

Si vous avez envie de tenter l’expérience, vous pouvez télécharger sur mon site le fichier excel que j’utilise pour suivre mes objectifs. Vous verrez, c’est très simple d’utilisation, vous avez toutes les formules et une notice explicative pour vous guider. Une fois que vous vous êtes fixé des objectifs, ce fichier vous aidera tous les mois à suivre vos résultats et à les confronter à ce que vous aviez prévu. A vous ensuite, d’en tirer les conséquences.

Pour le télécharger, c’est comme d’habitude, il vous suffit d’aller sur lepodcastdumarketing.com/cadeau55.

Bon et puis en plus de ce fichier de suivi, j’en intègre une version édulcorée à mon rétroplanning. Bon j’avoue, je suis une adepte du rétroplanning, je ne sais pas comment faire avancer un projet sans rétroplanning. Je crois d’ailleurs que c’est l’un des tous premiers cadeaux bonus que je vous ai partagé. Bref, pour chacun de mes gros projets j’ai un rétroplanning sous excel avec les tâches à faire par semaine. Ce document je l’ouvre tous les jours en période fast, et au moins une fois par semaine quand c’est plus calme, histoire d’organiser ma semaine et de ne rien oublier. Et bien je me fais une petite piqure de rappel de mes objectif sur ce document. C’est tout simple, en fait en haut de mon fichier excel, je rajoute deux ou trois lignes avec mes objectifs principaux, par exemple, croissance de chiffre d’affaire ou nombre d’abonnés à ma liste d’emails et en face je place le montant que je me suis fixé pour la période. Alors selon les projets, et le niveau de détail que j’ai envie d’avoir, je vais juste inscrire mon objectif annuel histoire de bien l’avoir en tête, ou alors je vais venir inscrire l’objectif mois par mois. Comme mon rétroplanning est construit à la semaine, je fusionne mes cellules pour obtenir une case par mois et le tour est joué.

C’est un très bon reminder de ce que j’ai à faire pour que mon business tourne. Pour tout vous dire, les chiffres ce n’est pas ce que je préfère, donc mon cerveau à tendance à faire de la résistance pour les retenir, en faisant ça je ne me laisse pas le choix.

Et puis depuis peu je vais même plus loin. Pour mon projet principal, je positionne trois objectifs chiffrés. En l’occurrence ici on parlet de chiffre d’affaire, mais ça peut être n’importe quoi.

Donc j’ai d’abord mon objectif de chiffre d’affaire normal, celui que je souhaite atteindre pour que mon business évolue comme je le souhaite. Ensuite je positionne un objectif très ambitieux. C’est un objectif qui serait vraiment difficile à atteindre a priori mais pourquoi pas faisable si les planètes sont alignées. Si je l’atteint franchement je sors le champagne. Et je place un troisième objectif, l’objectif de rêve, celui qui a priori est inatteignable, celui qui ne ressemble pas à ma réalité. Mais je le place quand même comme objectif. Parce qu’après tout on a le droit de rêver. Et puis surtout je vois autour de moi tellement d’indépendants qui me disent qu’ils pensaient avoir correctement fixé leur objectif et qu’en fait ils ont fait beaucoup beaucoup mieux, et beaucoup plus qu’ils n’auraient osé l’imaginer. Alors s’ils se trompaient quand ils pensaient leur objectif inatteignable, et ben peut-être que moi aussi. Donc je place un objectif inatteignable parce que je ne suis pas à l’abris de me tromper.

Et pour forcer un peu la chance, je me mets une alarme sur mon téléphone. Tous les jours, à 15h, j’ai un message qui s’affiche sur mon téléphone et qui me dit que j’ai atteint cet objectif – celui qui est inatteignable. Je le met au présent volontairement pour lire que je l’ai atteint. C’est pas vrai, mais le fait de lire cette petite phrase, croyez-moi ou non, me fait tous les jours un petit quelque chose. Alors je ne suis pas scientifique, mais ça ressemble à un petit boost de sérotonine, vous savez l’hormone du bonheur, et ce qui est sûr c’est que ça me met toujours un petit sourire au coin des lèvres. Au pire ça m’aura fait sourire tous les jours, et c’est déjà très bien, au mieux visualiser cette réussite m’aura mis dans un état d’esprit positif, ça m’aura donné une certaine confiance, ou en tous cas ça aura laissé germé l’idée dans mon cerveau que c’est possible. Ca ne fait pas le boulot à notre place, en revanche avant de réussir à faire quelque chose, il faut d’abord croire que c’est possible.

Je vous conseille d’essayer. Vous n’avez rien à perdre, juste un message récurrent à inscrire sur votre téléphone, ça prend 30 secondes.

Fixer ses objectifs

Bon très bien, mais comment est-ce qu’on fait concrètement pour se fixer des objectifs ? Est-ce qu’il y a une méthode à suivre ?

Alors non, je ne crois pas qu’il y ait vraiment de méthode universelle. C’est en fait beaucoup de bon sens, et un peu de pif.

Alors déjà, la première question à se poser, c’est quel type d’objectif on va se fixer. On a souvent tendance à penser aux objectifs chiffrés, par exemple atteindre un certain chiffre d’affaire. C’est très bien mais en fait c’est loin d’être le seul type d’objectif auquel on peut penser.

Donc oui il y a ce que j’appelle les objectifs numéraires – clairement c’est ceux qu’on va utiliser le plus fréquemment. Donc comme leur nom l’indique, il s’agit de chiffres, par exemple un chiffre d’affaire ou une croissance, c’est-à-dire un pourcentage.

Mais on peut tout aussi bien se fixer comme objectif la réalisation d’une action, sans forcément regarder son résultat. Par exemple on peut se dire que cette année, on veut lancer un nouveau produit, ou alors ouvrir une succursale, ou alors on peut par exemple se dire que ce qu’on voudrait c’est employer une nouvelle personne. Donc là on est bien sur la concrétisation d’une action, et franchement c’est un objectif très valable et c’est un objectif qui nous oblige à avancer.

Après on peut tout à fait avoir un objectif immatériel. Par exemple on peut se dire que cette année on voudrait être plus efficace au travail, et qu’on voudrait réussir à gagner une demi-journée dans son emploi du temps hebdomadaire, ou alors qu’on souhaite réduire le temps qu’on passe en réunion.

Autre type d’objectif, dont on entend de plus en plus parler et je trouve ça très intéressant, il s’agit d’objectif eco-conscient. Ben oui, pourquoi est-ce que l’écologie et le développement durable ne devraient être qu’une affaire privée ? Au contraire, si on veut bouger les lignes, il faut absolument que les entreprise s’emparent du sujet. D’ailleurs je rencontre de plus en plus de spécialistes du marketing eco-responsable parce que oui il y a évidemment de quoi se questionner et évoluer sur la question. Donc par exemple on pourra choisir comme objectif de réduire l’impact carbone de son activité, et rien ne vous empêche d’ailleurs de chiffrer cet impact.

Donc vous voyez, on peut être créative dans le choix de ses objectifs, on n’est pas obligé de se focaliser sur une croissance de chiffre d’affaire, même si en soi c’est évidemment une info très intéressante.

Une fois qu’on a identifié ses objectifs, et bien on va séquencer son activité en différents grands projets. Et chaque projet pourra participer à tout ou partie des objectifs.

Dernière étape, il faut assigné à chaque projet un résultat. Par exemple, si votre objectif c’est atteindre un certain chiffre d’affaire de 100, et bien il va falloir décider à quelle hauteur chaque projet va participer, par exemple le projet A va générer 50, le projet B 25 et let projet C 25.

Et puis si vous voulez rentrer dans le détail, et bien vous pouvez séquencer sur des périodes plus courtes, par exemple au mois ou à la semaine pour chacun de vos projet. Ca vous permettra de suivre au mieux les écart et d’être très réactive sur les actions correctrices.

C’est vraiment à vous de définir le rythme, tout dépend de votre activité et de votre façon de la gérer.

Et d’ailleurs, vous n’êtes pas obligée d’avoir un même rythme pour tous vos projets ou tous vos objectifs.

Par exemple, vous allez peut-être vouloir suivre votre chiffre d’affaire au mois parce que vous avez des rentrées d’argent régulière, en revanche si vous avez pour objectif de lancer un nouveau produit dans l’année, ça n’aura évidemment pas de sens de vérifier tous les mois si vous l’avez lancé. C’est logique.

Donc encore une fois, il n’y a pas de règle stricte ici. Le suivi de vos objectif, ça doit vraiment être l’outil qui vous convient pour suivre vos résultats dans vos projets.

Comment fixer ses objectifs

Bon très bien, mais alors comment fait-on pour fixer ses objectifs ? Comment fait-on pour décider que l’an prochain on fera tel chiffre d’affaire ou on réduira de tant son emprunte carbone ?

Et bien, si vous avez un historique, vous partez de cette base et vous appliquez un taux (un taux de croissance ou de réduction). Il est soit arbitraire, soit basé sur la croissance du marché (faites vos recherches)

Si vous n’avez pas d’historique, il va falloir inventer. Rien ne vous empêchera de le modifier en cours de route si vous êtes totalement déconnectée de la réalité. L’idée c’est d’avoir un document qui vous engage, un document qui vous oblige à trouver des solutions et surtout à prioriser vos actions.

Parce que dites vous bien une chose, même si vous connaissez vos objectifs, votre cerveau va faire tout ce qu’il peut pour travailler sur autre chose. Plutôt que de faire ce qu’il faut pour produire des résultats, il va avoir tendance à faire ce qui est plus simple, plus ludique, ou qui attise plus notre curiosité. En gros il va essayer de faire ce qu’il lui plaît. Un peu comme un enfant. Donc avoir des objectifs clairs et quantifiés, ça va vous permettre de dire à votre cerveau vers quoi il faut que vous recentriez votre attention.

Et c’est pour ça qu’il faut impérativement se fixer des objectifs. Fixer des objectifs c’est le premier pas pour pouvoir construire votre stratégie et surtout la stratégie qu’il vous faut et qui sert votre activité.

Alors on récapitule, on commence par faire le bilan. On regarde les objectifs qu’on s’était fixés pour l’année écoulée et les résultats qu’on a obtenus. Est-ce qu’on les a atteints, est-ce qu’on les a manqué, est-ce qu’on les a dépassé ? Et dans tous les cas que peut-on en tirer pour l’année à venir. Ne négligez pas cette étape, c’est probablement la plus importante pour faire évoluer votre activité sur le long terme. Elle vous évite de réinventer la roue à chaque fois, si quelque chose marche, continuez de la faire et si quelque chose ne marche pas, évitez de le faire. Dis comme ça c’est évident mais la réalité c’est qu’on ne prend pas toujours le temps de se poser la question.

Une fois qu’on a fait le bilan (pour celles qui ont mon âge, j’ai Nèg’ Marrons dans la tête depuis 3 jours à cause de cette phrase), donc on fait le bilan et on définit des objectifs. On les définit pour savoir où on va, pour se voir avancer et pour pouvoir réajuster quand dévie. Bref, on se fixe des objectifs pour être efficace et maximiser ses résultats.

Et puis pour se donner un coup de pouce dans la réalisation de ses objectifs, et bien on fait une chose toute simple, on les écrit. Parce que les écrire c’est les rendre concrets, les rendre possible. Et si vous voulez tentez l’expérience un cran plus loin, vous pouvez faire comme moi et vous mettre un reminder sur votre téléphone ou un post it sur votre ordinateur avec une petite phrase qui vous dit que vous avez atteint cet objectif. La visualisation a des pouvoirs étonnants.

Bon on les écrit d’accord, mais bien sûr il faut aussi les suivre, suivre votre avancement, vos résultats pour vous donner toutes les chances d’atteindre vos objectifs. Pour ça, je vous ai préparé un document de suivi, c’est littéralement le dashboard que j’utilise pour mon activité. C’est un fichier excel qui va vous permettre de visualiser vos résultats période par période et par projet pour vérifier que vous êtes bien sur les rails. Pour télécharger le fichier excel, il vous suffit d’aller sur lepodcastdumarketing.com/cadeau55.

Bon et puis, vos objectifs ils peuvent être de tout ordre, vous avez l’objectif numéraire, c’est le plus classique, mais vous pouvez aussi vous orienter vers la réalisation d’une action, ou vous fixer un objectif immatériel comme un gain de temps pour votre vie personnelle, ou alors vous pouvez aussi choisir d’orienter vos efforts pour que votre activité soit plus éco-consciente.

Une fois que vous avez identifié vos objectifs, et bien vous allez pouvoir fixer un élément de suivi et le séquencer dans le temps. Pour faire ça, et bien le plus simple c’est de partir de votre historique et de choisir une évolution. Clairement, c’est un choix un peu arbitraire, vous pouvez faire des recherches sur l’évolution générale de votre marché par exemple, ça peut vous donner des indication, mais globalement, ça reste quand même un choix assez arbitraire, il s’agit surtout de ce que vous pensez être possible.

Une fois que vous avez fait tout ça, vous êtes très bien partie. Vous êtes très bien partie parce que vous avez mis en place tout ce qu’il faut pour pouvoir choisir la bonne stratégie, la stratégie qui apportera le succès à votre entreprise. C’est tentant non ?

J’espère que je vous aurais donné envie de vous pencher sur la question de vos objectifs. Bien sûr n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, quels sont les objectifs que vous fixez pour cette année. D’ailleurs ce serait vraiment intéressant de faire cet exercice ensemble. Je mettrai un post sur Linked in à ce sujet, je laisserai mes objectifs pour mon activité, laissez en commentaire les vôtres ça pourra nous donner des idées histoire d’être un peu plus créatif qu’une simple croissance de chiffre d’affaire pour une fois.

Et comme toujours, si le Podcast du Marketing vous plaît, faites le savoir autour de vous et laissez-moi un avis 5 étoiles sur iTunes.

Je vous dis à très vite.

 https://www.lepodcastdumarketing.com/avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

test, quizz, manager, personnalité