Quand on commence, il y a des choses qu’on ne doit confier qu’à une seule personne. Et cette personne c’est vous. Dans ce tout premier épisode, je voudrais vous parler des 5 choses à faire soi-même quand on crée son entreprise.

Quand j’ai monté ma première entreprise, je me suis sentie étouffer sous la quantité de choses à faire. J’avais littéralement des millions de choses en tête et c’était assez difficile de savoir par où commencer. J’avais du mal à m’organiser et à prioriser ce qui est important, ce qui l’est moins.

Il y avait des choses que je maîtrisais , d’autres pour lesquelles je n’avais aucune connaissance. Je passais beaucoup de temps à apprendre, je restais bloquée par des choses qui auraient pu être réglées en quelques minutes –La réalité c’est que je n’étais pas efficace : à tout faire on ne fait rien. Mes projets n’avançaient pas, ça me faisait culpabiliser et du coup mon cerveau n’arrivait pas à se concentrer sur un seul sujet. J’avais l’impression d’être partout et nulle part à la fois

S’organiser

J’avais besoin de trouver un système d’organisation qui marche pour moi. Un truc simple (pas besoin de compliquer les choses) qui me permet de savoir ce que j’ai à faire étape par étape. Et puis aussi de visualiser l’ensemble de ma semaine pour me voir avancer. –Mon truc à moi ça a été d’afficher au mur un calendrier perpétuel. Vous savez, un calendrier perpétuel c’est un calendrier qui vous montre les jours de la semaine, pas les numéro ni le mois. Donc il est toujours valable. –L’idée c’est d’avoir à la fois une vue globale, en regardant toute la semaine de façon synthétique, mais sans se faire peur avec des tâches qui n’en finissent pas et une multitude de choses à faire. Ça permet de se fixer des objectifs simples pour avancer, et surtout pour se voir avancer.

Si ça vous tente, je vous ai fait une copie de mon calendrier, celui que j’utilise pour travailler. Il est très simple à utiliser: il suffit de vous fixer un objectif par semaine et pas plus de 3 tâches par jour. Vous verrez, c’est bien assez et surtout ça laisse de la place à l’imprévu (y en a toujours). C’est votre tout premier cadeau bonus. Je vous en ai parlé dans l’épisode 0, chaque semaine je vous proposerai un cadeau bonus à télécharger pour vous aider à avancer. Alors pour le télécharger votre calendrier perpétuel, c’est très simple, il est sur le site internet : lepodcastdumarketing.com/cadeau1 (avec le 1 en chiffre) Bon mais, pas besoin d’y aller tout de suite, je vous redonnerai l’adresse à la fin de l’épisode.

Mais revenons-en à la création d’entreprise.

Très clairement, quand on lance son activité, c’est une bonne idée de ne pas tout faire soi-même. On peut externaliser des tâches pour gagner du temps, parce qu’on ne sait pas faire, ou parce que d’autre le font mieux ou plus vite.

Par exemple, vous allez pouvoir vous faire aider par un designer pour créer votre logo et la charte graphique, ou vous allez vous appuyer sur une agence presse pour obtenir des publications et faire parler de vous.

Mais le budget n’est pas extensible. La clé, c’est de bien choisir les tâches à externaliser et celle pour lesquelles on garde la main.

Le naturel c’est d’aller vers ce qu’on aime – je suis convaincue qu’il faut donner une place forte à ce qu’on aime, parce que c’est aussi pour ça qu’on crée son entreprise. Par exemple moi j’adore l’esthétique, j’ai besoin qu’il y ait ma pâte dans l’univers visuel de mon site. Mais ce qu’on aime ne doit pas être le seul critère.

Les choses à faire soi même sont celles qui se basent sur votre personnalité et celles que vous avez besoin de comprendre pour mieux l’externaliser ensuite.

La stratégie de marque

Alors, la première chose, c’est la stratégie. Ne lâchez pas la stratégie, c’est le cœur du métier.

On peut se faire aider sur l’opérationnel, mais pas sur la direction. La stratégie c’est se poser des questions du type :Que faites-vous ? Pourquoi vous le faites ? Et où vous voulez aller? Mener la réflexion sur qui est votre client idéal, quelle est votre marque, et comment la personnifier ? Comment communiquer avec vos clients ?

Et la stratégie, ce n’est pas seulement une réflexion à avoir au début ou une fois par an. Sur chaque nouveau projet, vous allez mettre en place une stratégie.

Par exemple, disons que vous lancez un nouveau produit. Comment le positionner ? Quel est son terrain de jeu ? Comment faire pour avancer ? Se fixer des objectifs et comment les atteindre ? Quel va être l’angle de communication? Sur quels média… Bref des questions, il y en a.

Alors c’est sûr, vous pouvez confier le lancement de votre produit à une agence, de la stratégie à l’opérationnel. Mais c’est prendre le risque de lancer le produit de l’entreprise lambda – de ne pas sentir la connexion avec votre marque – en gros un beau produit mais avec un message qui n’est pas authentique, qui sonne faux.

Bon, mais vous allez me dire, c’est bien beau tout ça, mais comment je fais pour créer ma stratégie?

Alors, le sujet est très très vaste, et clairement ce n’est pas en un épisode de ce podcast que je vais pouvoir vous donner toutes les clés pour créer une bonne stratégie. Mais, si je devais retenir 3 choses à faire, celles que je ferai si j’étais à votre place ce serait:

1/ trouver des endroits qui m’inspirent. Des endroits qui me donnent des idées et m’aident à visualiser ce que je peux faire. Ca peut être des livres, des blog, des podcast, comme le Podcast du Marketing par exemple, mais en tous cas, l’idée c’est d’ouvrir le champ des possibles.

2/ Je me formerai. Clairement, investir sur soi c’est investir sur le socle de votre entreprise. Donc par définition c’est un des meilleurs investissements que vous pouvez faire.

Et le 3ème: je rechercherai ce que j’appelle l’effet miroir.

Alors l’effet miroir, c’est un proche, voire même un coach, mais en tous cas, quelqu’un qui a un bon sens critique, et qui vous pose les bonnes questions.

L’idée c’est de questionner vos choix, d’avoir une personne qui joue l’avocat du diable pour prendre toute la mesure de la problématique. Quand on travaille sur son projet tous les jours toute la journée, on a la tête dans le guidon et on finit par ne plus voir le projet dans sa globalité. Et le risque, c’est de passer à côté de choses parfois évidentes.

Si vous trouvez cette personne qui sait vous faire dire pourquoi vous avez fait tel choix plutôt qu’un autre, vous allez éviter des erreurs et gagner en assurance.

Donc je récapitule, parce qu’on a déjà dis beaucoup de choses. La première des 5 choses à faire soi même quand on crée son entreprise, c’est la stratégie. Et pour ça, il faut trouver des lieux d’inspiration, se former, et ne pas hésiter à remettre en cause ses choix pour mieux les assumer.

Ecrire sa copy

On passe à la deuxième chose à faire soi-même, et pour moi, c’est trouver le ton de sa marque. C’est-à-dire donner une personnalité à sa marque.

Il faut savoir que le cerveau se souvient bien plus des émotions que des faits. Pour que votre audience se souvienne de votre marque, il faut qu’il se souvienne de l’impression que votre marque lui a laissé.

C’est exactement la même chose que la première fois que vous rencontrez une personne. Deux jours plus tard, vous ne vous souvenez peut être pas du détail de la conversation que vous avez eue, mais vous avez bien en tête ce que vous avez ressenti, ce n’est pas pour rien si on appelle ça une impression – c’est imprimé.

Alors la personnalité d’une marque, passe d’abord par ce qu’on appelle la copy. C’est le contenu, le texte, la façon dont votre marque s’exprime et parle à votre client. Et le contenu, c’est le cœur de la communication en ligne. On en reparlera en détail une autre fois, mais Google, Facebook et tous les autres, ne fonctionnent que par le contenu.

Un rapide exemple – pour être visible sur le net, c’est toujours une bonne idée d’être bien placé chez Google, or Google n’est rien de moins qu’un outil d’analyse de texte. Et l’algorythme de Google est très gourmand – pour être visible il faut écrire beaucoup et régulièrement.

Pourquoi ne pas embaucher quelqu’un ?

Et bien parce que vous ne saurez pas comment le briefer – il sera très difficile de lui expliquer ce que vous attendez d’elle ou de lui, le ton que vous voulez donner aux textes si vous n’en avez pas une idée très claire.

Une marque est c’est une personnification. Pour instillerez votre personnalité dans votre marque, il faut que ce soit vous qui écriviez.

Essayez, c’est du temps, écrire ça peut parfois être long. Et si vraiment vous n’y arrivez pas, vous pouvez toujours apprendre. Si vous cherchez bien, vous trouverez des bon cours en ligne par exemple pour commencer.

Le site web

On en vient à la 3ème chose à faire soi-même, et c’est votre site web.

Tout simplement parce que faire faire un site web, ça peut vite vous coûter une petite fortune. Et surtout si vous ne savez pas précisément ce que vous voulez. Il faut savoir qu’un site se paie en fonction du nombre de pages qu’il contient et de ses fonctionnalités.

Et quand vous lancez votre entreprise, en général, vous ne pouvez pas savoir précisément ce que vous voulez par ce que vous ne savez pas encore ce dont a besoin votre audience.

Si vous faites faire votre site par un professionnel, il y a de bonnes chances pour que vous l’orientiez mal et vous lui fassiez faire et défaire le site. Et vu qu’il va vous facturer au temps passé, votre budget peut vite être explosé.

Mon conseil c’est de créer la première version de votre site vous-même. Faites quelque chose de simple, inspirez-vous des sites que vous aimez, qui marchent. Et simplifiez ce qui peut l’être. Pas besoin d’être parfait, il faut être efficace.

Il y a plusieurs services qui vous permettent de créer votre site vous-même, les plus connus et à mon avis les plus sérieux sont shopify, prestashop et wordpress. Je vais être directe, personnellement je suis une fan inconditionnelle de wordpress. Je précise, je n’ai aucun contrat de sponsoring avec eux, c’est juste que je crée tous mes sites sur wordpress, comme d’ailleurs paraît-il 1/3 des sites mondiaux.

Je ne vais pas trop m’étendre parce que je consacrerai certainement un épisode entier à wordpress, ses fonctionnalités et comment créer simplement son site. Mais ce qu’il faut retenir, que ce soit wordpress, prestashop ou shopify, c’est qu’ils vous proposent des template, c’est-à-dire des modèles de page, qui marchent. Donc pas besoin de réinventer la roue (on peaufinera par la suite) mais pour le début les template proposés sont plus que suffisants.

L’idée, c’est d’utiliser votre site pour apprendre. Apprendre ce que vous pouvez faire facilement ou pas avec un site (une fois que vous l’aurez fait, ça vous paraîtra évident), et apprendre ce qui marche ou pas pour votre audience.

Une fois que vous saurez ça, vous pourrez choisir de continuer à vous débrouiller seul ou payer quelqu’un pour le faire. Mais si c’est le cas, vous aurez une vision claire de vos attentes et vous pourrez piloter votre budget au mieux.

La publicité en ligne

4ème chose, la publicité en ligne et notamment la pub sur les réseaux sociaux.

Alors, pourquoi en ligne ? Et bien pour deux raisons; la 1ère parce la pub sur internet permet de communiquer efficacement, et la seconde parce qu’elle permet de communiquer même avec un petit budget.

Il faut comprendre qu’ internet a révolutionné la publicité dans le fait que cela a permis à tout le monde de faire de la publicité, là où c’était avant réservé aux entreprises qui ont des budgets conséquents.

Pensez aux pub télé ou même à la presse ; c’était il y a encore pas si longtemps les principaux media sur lesquels présenter une publicité. Et non seulement une pub à la télé, ça coûte très cher, mais en plus vous allez toucher plein de gens qui ne sont absolument pas intéressés par ce que vous avez à vendre.

La publicité à la télé est faite pour des marques qu’on appelle « grand public », c’est-à-dire qui touchent à peu près tout le monde – genre la lessive.

La révolution d’internet c’est que vous pouvez lancer une campagne de pub ultra ciblée pour quelques euros.

La première question à se poser, c’est où mettre son visuel, sur quel site?

Alors évidemment, l’offre est large.

Vous avez les différents réseaux sociaux qui proposent du contenu payant. Sur facebook ou instagram par exemple, vous voyez souvent des photos marquées « sponsorisé », et bien c’est un façon douce de vous avertir que c’est de la pub.

Vous avez également bien sûr Google (et d’ailleurs tous les autres moteurs de recherche) qui propose aussi des espaces de pub. Lorsque vous faites une recherche sur Google, vous obtenez une liste de sites, et en général les 3 premiers c’est de la pub.

Et puis vous avez sur pleins de sites des espaces réservés à la  pub, souvent en haut ou sur les côtés (qui sont d’ailleurs plus ou moins agaçants à mon avis).

Mon conseil pour commencer, dirigez vous vers les réseaux sociaux. Google c’est un super outil mais pour être vraiment efficace il faut avoir un certain volume de trafic sur votre site. En fait, algorithme de Google va analyser les résultats de votre pub pour affiner au mieux à qui la présenter et combien elle va vous coûter. Donc pour être vraiment efficace, il faut pouvoir laisser sa pub un certain temps (et donc investir un budget un peu conséquent).

L’algorythme de Facebook aussi améliore son ciblage au fur et à mesure, mais le budget et la complexité de mise en place est moindre. En clair, pas besoin d’être un expert pour avoir une pub qui marche sur Facebook, alors que c’est un peu moins évident sur Google.

Donc mon conseil, commencez avec facebook. Vous n’avez pas de minimum de budget, vous n’avez pas besoin d’avoir un site connu avec beaucoup de trafic, vous n’avez même pas besoin d’avoir une page facebook avec plein de followers.

Et vous n’avez pas non plus besoin de gros moyens graphiques: une photo prise avec votre téléphone, vous y ajoutez un filtre pour la rendre plus jolie et éventuellement vous faites un montage sur Canva si besoin, et ça suffira largement pour obtenir des résultats immédiats et quantifiables.

Alors c’est sûr qu’au début ça peut faire un peu peur, mais la prise en main est assez facile et vous trouverez plein de tuto sur internet pour vous aider dans vos premiers pas.

Le risque si vous ne le faites pas vous-même, c’est de vous retrouver à dépenser beaucoup d’argent sans rien comprendre de ce que cet argent est devenu.

Avant de confier la pub à quelqu’un, vous avez besoin de comprendre comment Facebook fonctionne, vous avez besoin de mieux connaître votre audience, c’est-à-dire votre cible, et vous avez besoin de comprendre le vocabulaire de la pub – des mots du genre taux de clic ou taux de conversion.

C’est en faisant qu’on apprend, alors il faut se jeter dans le grand bain. Et comme ça ne coûte pas très cher, le risque est limité.

Une fois que vous comprenez le principe de la pub facebook, vous pouvez construire une discussion efficace avec une agence, poser les bonnes questions, leur donner les bons objectifs, challenger l’agence, être force de proposition. C’est de ça dont vous avez besoin pour maximiser votre investissement et faire venir les ventes.

L’agence ne doit pas seulement mettre en place votre pub (vous pouvez le faire), elle doit propulser votre marque plus loin, elle doit apporter un plus que seul un spécialiste connaît. Et vous, vous devrez être capable d’analyser leur travail, de suivre leurs résultats.

Maîtriser ses chiffres

Et on en arrive à notre 5ème et dernière chose à faire soi-même: être capable de suivre les chiffres. Même si ce n’est pas le plus fun, il est crucial de connaître ses chiffres, de se poser des objectifs, de savoir où on en est, ce qui fonctionne, ce qui fonctionne moins.

Le but n’est pas nécessairement de rester le nez rivé sur le montant de son compte en banque. D’abord c’est stressant (surtout s’il a plus tendance à baisser qu’à monter) et c’est inefficace: il vaut mieux utiliser votre temps à construire votre marque.

Des chiffres il y en a plein. L’idée c’est de savoir quoi regarder et quand le regarder pour que ça ne devienne pas une source de stress, mais un outil qui vous permet de piloter votre activité et d’aller toujours dans la bonne direction.

Il y a d’abord les éléments essentiels – la base de la bonne gestion de votre entreprise – ceux sont les chiffres de vos résultats : les dépenses, les recettes, l’investissement et la marge. C’est essentiel parce que c’est in fine la raison pour laquelle vous travaillez : dégager des revenus.

C’est essentiel, mais pas suffisant. Quand vous regardez ces chiffres, vous êtes devant un fait accomplit « j’ai tant de revenu et je dégage une marge de tant ». Si la marge vous convient, très bien, mais si ça n’est pas le cas ça ne vous donne aucune indication sur ce qui ne fonctionne pas et qu’il faut modifier.

Mon conseil c’est de vous fixer des objectifs (par exemple, atteindre un revenu de tant, accroître votre trafic de tant de %, ajouter tant de personnes à votre base de donnée). Et une fois que vous avez ces objectifs, il vous faut identifier les indicateurs qui vont vous permettre de suivre ces résultats, et d’adapter votre activité en fonction.

Au début, faites simple: pour suivre le trafic regardez le nombre de visites dans le mois et l’évolution par rapport au mois précédent. Au fur et à mesure, vous rentrerez dans le détail.

Par exemple, vous aurez sûrement envie de comprendre comment est composé votre trafic? Est-ce qu’il vient de recherches directes, de Google ou d’une campagne de pub? Quel référent fonctionne mieux, pourquoi? Vous verrez qu’au fur et à mesure, vous vous poserez des nouvelles questions qui vous permettrons de mieux comprendre les résultats de ce que vous mettez en place.

Mais pour ça il faut vous créer une routine pour être sûre de regarder vos chiffres régulièrement. Ca peut être chaque mois, chaque semaine ou chaque jour, tout dépend de votre business mais il faut créer une routine et vous dégager du temps dans votre agenda pour le faire.

Connaître ses chiffres, qu’on aime ou qu’on n’aime pas ça (et croyez moi je ne suis pas une fan des chiffres), mais connaitre ses chiffres c’est crucial pour bien investir votre argent et prendre les bonnes décisions pour votre entreprise.

Alors voilà, on a vu les 5 choses à faire soi-même quand on crée son entreprise: il y a

  – la stratégie: c’est-à-dire mener une réflexion sur la direction à donner à votre entreprise, à votre marque ou à un projet spécifique

  – il y a le ton, la personnalité de votre marque, ce qui fait qu’elle est unique et qu’elle va toucher émotionnellement votre audience

  – et puis il y a le site web et la pub, qu’il faut faire au moins au début pour comprendre ce qu’on peut faire, ce qui prend du temps ou pas, et ce qui fonctionne pour vous. Et puis aussi pour apprendre le jargon du web et de la pub. C’est essentiel pour pouvoir plus tard parler avec une agence ou un développeur qui le fera pour vous.

  – et pour finir, il faut être capable de suivre ses résultats pour s’assurer que tout ce qu’on fait sert notre objectif, et rectifier le tir si quelque chose ne va pas.

Au fur et à mesure que votre entreprise grandit, vous allez probablement vouloir confier certaines de ces tâches à d’autres personnes, soit en embauchant, soit en externalisant.

La réalité, c’est que ce sera très facile pour vous de passer les rênes et d’exprimer exactement vos attentes parce que vous l’aurez fait. Ca vous permettra notamment de poser les bons objectifs pour aller plus loin que vous ne sauriez le faire, puisque vous n’êtes pas spécialiste.

Et puis savoir de quoi vous parlez ça a un autre effet, un effet essentiel, ça vous fait gagner en confience, ça vous met dans la position du boss. Vous n’êtes pas une petite créatrice, vous êtes une professionnelle, une chef d’entreprise. C’est une histoire de posture, mais ça change tout – pour les autres, et pour vous.

Pas de panique si vous ne vous sentez pas totalement à l’aise avec ces 5 domaines. Le but du Podcast du Marketing c’est de vous donner les clés pour réussir et de vous guider pas à pas. La semaine prochaine on rentre dans le vif du sujet et on parle de débuter avec la publicité sur Facebook et de faire grossir sa base d’emails.

Pour ne rater aucun épisode, je vous invite à suivre le podcast sur iTunes ou sur l’application de votre choix. Vous pouvez aussi vous abonner à ma newsletter sur lepodcastdumarketing.com. Ça vous permettra d’être avertie de la sortie des nouveaux épisodes, et de télécharger les outils pratiques que je mets à votre disposition.

D’ailleurs, n’oubliez pas de télécharger votre calendrier perpétuel pour vous aider à vous organiser et voir avancer vos projets. Pour le télécharger (je précise, c’est gratuit évidemment), il vous suffit d’aller sur le site : lepodcastdumarketing.com/cadeau1

Et si l’idée de ce podcast vous plaît et que vous avez envie de me soutenir, la meilleure façon de faire connaître le Podcast du Marketing, c’est de laisser un avis 5 étoiles sur itunes.

Je compte sur vous et je vous dis à très vite!

7 comments on 5 choses à faire quand on crée son entreprise – Episode 1

  1. laure dit :

    Découverte de ce jour : Hâte d’écouter ton prochain podcast car effectivement je dois plancher sur ma stratégie 😉

    1. AdminLPDM dit :

      Merci de ta confiance Laure! Le prochain épisode sera live dès jeudi et on parlera de comment trouver des clients quand on débute (et c’est d’ailleurs aussi valable si on n’en est plus à ses débuts) 😉

  2. Matthieu dit :

    Super ce podcast !!!! merci beaucoup

    pour info : le lien dans l’article vers le cadeau ne fonctionne pas ‘erreur 404’.

    1. AdminLPDM dit :

      Bonjour Matthieu,
      Merci beaucoup pour vos encouragements! Et merci de m’avoir signalé l’erreur de lien, je viens de la corriger et le cadeau est maintenant bien accessible.
      N’hésitez pas à me contacter si vous rencontriez à nouveau la moindre difficulté.
      Merci encore!

  3. Emmanuezl dit :

    Bonjour,

    Je n’arrive pas à télécharger vos cadeaux. Il me renvoie vers lien ou je met mon prénom et mon adresse e-mail… et puis plus rien.

    Je découvre votre podcast, je vous donnerais mon avis plus tard après plusieurs épisodes.

    A plus tard.

    Emmanuel

    PS : je monte mon entreprise, étant dans la partie adjointe du marketing (création de site web etc…)

    1. AdminLPDM dit :

      Bonjour Emmanuel,
      Merci pour votre message. Je viens de vous envoyer un email. Les cadeaux devraient être dans votre inbox.
      N’hésitez pas à revenir vers moi si vous ne les y trouviez pas.
      Très belle soirée,
      Estelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *