Je suis sûre que ça vous est déjà arrivé : vous vous promenez sur internet, vous voyez une pub qui vous attire, vous cliquez dessus parce que ça vous intéresse et puis vous arrivez sur un site mais finalement vous n’êtes pas convaincue, et vous repartez.

Clairement, ça nous est toutes arrivé, et c’est logique, seulement 1 à 2% des visiteurs d’un site y achètent quelque chose (et ça c’est pour un site qui performe plutôt bien).

Et si vous avez votre propre site, il y a de bonnes chances que ça vous arrive également. Vous allez vous embêter à faire venir des gens sur votre site pour qu’ils repartent aussi sec sans rien acheter chez vous.

Aujourd’hui, je voudrais vous donner mes conseils pour que ça ne vous arrive pas, ou en tous cas que ça vous arrive beaucoup beaucoup moins. Et c’est vrai pour toutes les actions que vous voulez qu’un internaute fasse, que ce soit acheter un produit, s’inscrire à votre mailing list ou participer à un événement.

Mon arme secrète c’est une landing page bien construite.

C’est quoi une landing page?

Comment créer une landing page qui convertit, c’est-à-dire une landing page qui vous aide à obtenir plus de ventes, plus d’inscrits à votre newsletter ou à votre événement.

Alors commençons par le commencement, qu’est-ce que c’est qu’une landing page?

Et bien c’est une page internet dont l’unique but est de faire faire une action à la personne qui la consulte. En l’occurrence, acheter votre produit, ou vous donner son adresse email.

En tous cas, le principe de la landing page c’est qu’elle n’a qu’un seul but. L’idée c’est de focaliser toute l’attention de la personne sur cette action. A tel point qu’on va enlever tout ce qui pourrait la distraire, jusqu’à la possibilité de revenir au menu du site pour regarder d’autres pages.

Pourquoi une landing page?

Alors pourquoi fait-on cela? Et bien pour maximiser les conversions.

Les conversions, ce sont les actions qu’une personne va faire sur un site. Et on le sait, on est tous très sollicités, donc avant de donner son adresse email ou de s’engager à quoi que ce soit, on a tendance à y regarder à deux fois.

S’il on a le moyen de s’échapper, comme par exemple aller sur une autre page pour avoir un peu plus d’informations, il y a de bonnes chance pour qu’on ne revienne jamais à l’acte d’achat.

Donc une landing page, et bien ça va être une page dédiée à une et une seule action, vers laquelle vous allez diriger toutes les personnes que vous voudriez voir effectuer cette action.

Typiquement, vous devriez toujours faire pointer vos pub vers une landing page dédiée, et surtout pas vers votre home page. Sauf bien sûr si l’objectif de votre pub n’est que de faire découvrir votre site de façon extrêmement globale. Mais si vous voulez vendre un produit spécifique, ou récupérer une adresse email, faite une landing page. C’est beaucoup beaucoup plus efficace.

2 questions

Alors qu’est-ce qui va faire qu’une landing page va être efficace justement?

Il faut d’abord prendre conscience de ce qui va faire qu’une personne va prêter attention à votre page.

On est à peu près tous pareils lorsqu’on arrive pour la première fois sur une page. On se pose 2 questions:

Est-ce que c’est pour moi?

Est-ce que je peux lui faire confiance

Ça prend 3 à 5 secondes, c’est tout. Selon votre première impression, vous allez rester et prêter attention à cette page ou partir et c’est fini.

Je vous donne un exemple. Quand vous faites une recherche sur Google, vous allez probablement éviter les 3 premières propositions parce que vous savez que c’est de la pub, vous allez clicker sur la 1ere qui suit, et vous décidez si c’est pour vous, sinon vous cliquez sur retour et vous prenez la prochaine adresse. 3 secondes, c’est ce qu’il vous a fallu pour décider de d’accorder ou non de l’intérêt à cette page.

Une fois qu’on a dit ça, on comprend qu’il faut absolument soigner le contenu de sa page et en premier lieu la première impressions, c’est-à-dire ce que les internautes vont voir en premier.

Le haut de page

Donc il va falloir particulièrement soigner le haut de votre page, c’est ce qu’on appelle le ‘above the fold’, désolée je ne sais pas comment on le dit en français mais c’est ce qu’on voit sans avoir à descendre avec sa souris.

Attention, je ne dis pas qu’il ne faudra pas soigner le reste de la page, mais ce haut de page doit avoir pour objectif premier de répondre à une question: Est-ce que c’est pour moi? On peut aussi dire : Est-ce que c’est ce que je recherche?

Encore une fois, gardez en tête que nous avons 3 secondes, donc privilégiez l’image (plus facile à intégrer par le cerveau) et un texte court et lisible (éviter les typo trop compliquées qui sont difficiles à lire).

Ces éléments doivent montrer clairement et rapidement de quoi vous parlez. Je vous donne un exemple, si vous êtes un dentiste, vous allez montrer une photo de votre cabinet avec un patient très heureux de se faire blanchir les dents. Si vous montrez une photo de l’immeuble de votre cabinet, il sera beaucoup moins évident de comprendre que vous êtes un dentiste. Vous pourriez tout aussi bien être un architecte, ou une agence immobilière. Vous voyez la différence?

Donc ça c’est pour le haut de votre page. Mais ensuite il va falloir en dire un peu plus si vous voulez convaincre votre visiteur. Alors voilà mes conseils pour l’ensemble de votre page.

Règle N°1 : Rester simple

Les gens aiment la simplicité : ce qui se comprend bien s’énonce clairement : ça vaut pour votre landing page: si vous n’êtes pas capable de présenter votre offre clairement et simplement, pourquoi vous ferait-on confiance? Pour faire un choix, le cerveau a besoin de clarté? La confusion bloque la décision donc votre copy, c’est à dire votre texte doit être très simple et direct.

Dans la même idée, n’ajouter des champs à remplir que si est nécessaire.

Chaque action est une raison pour quitter votre landing page : ne demandez que ce qui vous est vraiment utile

Ex: Est-ce que demander à votre client la date anniversaire de son chien est vraiment nécessaire? Si vous organisez des fête d’anniversaire pour chien, probablement, sinon il y a de grandes chances que non.

Les landing page qui sont simple convertissent mieux que celles qui ont beaucoup de texte.

Alors ça ne veut pas nécessairement dire qu’il ne faut pas plus de deux lignes de texte. Ce n’est pas ce que je dis, au contraire, il va vous falloir lever toutes les objections de l’internaute.

Mais en tous cas, posez vous toujours la question de la pertinence de ce que vous ajoutez. Si vous n’en avez pas vraiment besoin retirez-le, si vous pouvez le dire plus rapidement faites-le.

Règle n°2 : Proposez quelque chose de vraiment intéressant

Ne commencez pas par demander quelque chose à votre visiteur, au contraire proposez-lui quelque chose. Et proposez-lui quelque chose de vraiment intéressant. Quasi plus personne ne vous donnera son adresse email juste parce que vous aurez mis un message disant « laissez moi votre adresse email pour recevoir ma newsletter ».

C’est typiquement ce dont on a parlé dans l’épisode consacré au lead magnet. N’hésitez pas à le réécouter, c’est l’épisode N° 6.

Donc typiquement, si vous voulez que la personne s’inscrive à votre newsletter commencez par lui proposer un lead magnet qui va vraiment l’intéresser. Par exemple un guide gratuit, ou une video qui répond exactement à son problème.

En plus de lui donner une raison pour qu’il ou elle vous donne son adresse email, vous allez commencer à construire une vraie relation de confiance avec cette personne puisque dès le départ vous lui trouvez la solution à son problème immédiat.

Règle n°3 : Donnez des preuves

Prendre une décision, c’est prendre un risque. « est-ce que je ne fais pas une bêtise en confiant mon adresse email à ce site? » – « est-ce que je ne me fais pas avoir si j’achète ce produit? »

Pour passer à l’action, on a besoin d’être rassuré. On a besoin de penser que le risque est minime voire inexistant.

Pour ça, il faut que vous intégriez des éléments rassurants. Il faut que vous fournissiez la preuve que vous n’êtes pas un charlatant qui va utiliser leur adresse pour faire n’importe quoi, et que vous êtes vraiment la bonne personne vers qui se tourner.

Alors ça peut prendre plusieurs formes. Ca peut être des témoignages de clients, ça peut être l’exemple d’un client qui a vu son problème résolu grâce à vous, ou les résultats qu’il a obtenu grâce à vos conseils. Ca peut aussi pourquoi pas être une caution comme une récompense que vous auriez obtenu dans votre domaine, ou des articles de presse qui parlent de vous.

En fait, c’est tout ce qui va montrer que vous êtes bien qui vous dites que vous êtes. Que vous êtes bien la personne qui va pouvoir régler le problème de cet internaute.

Règle n°4 : Créez une video

Les gens adorent les video! La vérité c’est qu’on est tous un peu feignants et que c’est plus simple de regarder une video que de lire un texte.

Tous les réseaux sociaux l’ont bien compris, ce n’est pas pour rien si Facebook, Instagram même LinkedIn maintenant privilégient les contenus video.

Mon conseil, faite une video courte, entre 1 à 3 minutes. Encore une fois le but c’est d’être claire et concise.

Dans cette video, répondez aux objections de votre audience. Pour ça je vous renvoie à votre persona. Il faut absolument que vous connaissiez bien votre audience et ses préoccupations.

Règle n°5 : Urgence

5ème conseil, il est particulièrement vrai si vous souhaitez vendre quelque chose ou faire en sorte que la personne s’inscrive à votre événement ou votre webinar, ajoutez une notion d’urgence.

Gardez en tête que prendre une décision c’est prendre un risque. Si on n’est pas limité par le temps, il y a de bonnes chances qu’on procrastine histoire de ne pas avoir à prendre ce risque là tout de suite. C’est exactement la même chose que dans le travail: si vous avez une tâche à faire mais aucune deadline, il y a de bonnes chances pour que vous ne la fassiez pas aujourd’hui.

Donc ajouter une certaine notion d’urgence va vous aider. Attention, je ne vous dis pas de mettre un timer qui clignotte en rouge « plus que 30 secondes pour profiter de l’offre, après ce sera trop tard et vous aurez tout perdu!!! » On est d’accord, l’idée n’est pas de stresser notre cher client. Hein on est sympa, on lui veut du bien à notre client.

Mais lui donner un temps limité pour prendre sa décision va l’aider à la prendre.

Règle n°6 : Call to action

6ème règle d’or, ajouter ce qu’on appel un call to action. C’est-à-dire, un bouton du type « m’inscrire à l’événement », « recevoir mon super cadeau », « acheter le produit ».

Une fois que vous les avez convaincus, montrez-leur ce qu’ils doivent faire, simplifiez leur la prise de décision.

La clé est là, prendre une décision c’est difficile, donc il faut que vous leur rendiez la vie la plus simple possible pour prendre cette décision.

Si l’étape d’après c’est d’acheter, alors mettez en évidence un bouton « acheter ».

Règle n°7 : Testez

On en arrive à la 7ème règle d’or pour avoir une landing page qui convertit : faites des tests

Une fois que votre page est prête, assurez-vous de bien tracker cette page sur votre outils analytique, typiquement Google analytique.

Vous allez obtenir des premiers résultats. Gardez en tête qu’il n’y a pas de bons ou mauvais résultats. Tous les sites sont différents. En revanche, il y a des meilleurs résultats. Votre but, ça va être d’améliorer les résultats de votre page.

Et ça ça passe par des modifications. Ca peut être modifier une image, ou modifier une partie du texte, même modifier la couleur d’un bouton. Peut importe mais à chaque fois que vous voulez modifier un élément, testez-le.

Pour faire ça, vous pouvez utiliser ce qu’on appelle les A/B test, c’est-à-dire que vous créez 2 landing page. La première c’est votre landing page de base, et la seconde celle avec la modification que vous voulez tester. Ensuite vous allez diviser votre audience en 2, une moitié sera dirigée sur la page 1 et l’autre moitié sur la page 2. Ensuite il ne vous reste plus qu’à voir quelle page performe le mieux et garder celle-là.

Conclusion

Et bien voilà, cet épisode sur les landing page touche à sa fin. On a vu, évidemment ce qu’est une landing page et pourquoi il est intéressant de diriger vos lecteurs vers une landing page dès lors que vous voulez leur faire faire une action particulière, comme par exemple s’abonner à votre email list.

Et puis une fois qu’on a dit ça, on a vu ensemble mes 7 règles d’or pour construire une landing page qui convertit. Je vous propose qu’on les revoie ensemble:

La première, c’est la simplicité 

Allez droit au but, évitez les phrases complexes. On n’est pas là pour faire intelligents mais pour que notre lecteur comprenne ce qu’on lui dit.

La 2ème : proposer un contenu intéressant

Et par là je veux dire un contenu vraiment intéressant pour votre audience, ce qui sous-entend bien sûr qu’il faut que vous connaissiez votre audience, je ne le dirai jamais assez.

La troisième règle, donnez des preuves.

Il n’y a pas de raison pour qu’on vous fasse confiance sans que vous montriez ce que vous savez faire. Un témoignage bien rédigé et véridique évidemment peut vraiment aider à convaincre.

4ème règle : La video

La video est partout et les études prouvent qu’on obtient plus facilement l’attention via une video que via du texte. En plus de ça, c’est toujours intéressant de vous montrer personnellement et ça crédibilise votre propos.

5ème règle d’or: créer un certain sentiment d’urgence

Ou du moins aidez votre audience à passer à l’action en lui faisant comprendre que c’est maintenant ou jamais.

6ème règle d’or: dites leur quoi faire

Il n’y a rien de pire qu’un site sur lequel on voudrait commander mais on ne sait pas comment faire. Ajouter des boutons d’action clair et visibles.

Et enfin, 7ème et dernière règle d’or, testez, testez, testez.

Chaque marché et différente, chaque site est différent, chaque marque et différente. Il n’y a pas de recette miracle, et il n’y a pas de bons ou mauvais résultats. Il n’y a que des résultats à améliorer.

Sur ces belles paroles, j’espère que vous allez songer à intégrer une landing page à votre prochaine pub ou lorsque vous souhaitez recueuillir les adresses emails de votre audience.

N’hésitez pas à me poser vos questions et à me faire part de vos résultats dans les commentaires du post ou sur les réseaux sociaux. C’est d’ailleurs l’une des auditrice du podcast qui m’a suggéré ce thème, donc si vous avez des envies particulières il n’y a qu’à demander.

Vous pouvez me trouver sur Linked In sous mon nom tout simplement Estelle Ballot. N’hésitez pas à me demander en contact et à me préciser dans le commentaire que vous me connaissez via le podcast du marketing pour que je vous accepte à coup sûr.

Et comme d’habitude, si ce n’est pas déjà fait, abonnez-vous au podcast pour être notifiée de la sortie de chaque nouvel épisode, soit via votre application de podcast itunes ou autre, soit directement sur le site: lepodcastdumarketing.com/newsletter.

Je vous dis à très vite.

 

Cet épisode est sponsorisé par Switchy, qui propose un service de standard téléphonique externalisé pour les PME. Entrez le code parrain « LPDM » pour obtenir 10 appels gratuits lors de votre première commande.

 

One comment on “7 règles d’or pour une landing page qui convertit – Episode 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *